Sortie de la 1ère année de notre cursus informatique Python (pour adultes non informaticiens)

La 1ère année de notre cursus informatique pour adultes vient de sortir. C’est un travail unique au monde car c’est un vrai cursus informatique, mais il s’adresse à des non informaticiens, à des personnes qui ne feront jamais d’informatique dans un cadre professionnel. Au cours de l’été, je vous entretiendrai des différents aspects de ce cursus exceptionnel. La première question qui vient à l’esprit, évidemment, est “Pourquoi ?”. A une époque où il semble que toutes les décisions soient devenues utilitaristes, qu’est-ce qui a bien pu sortir de l’esprit tordu du boss de Speechi, et de l’équipe de Speechi, pour vouloir développer un cursus dont l’intérêt professionnel immédiat paraît nul ?

La réponse tient en deux mots « révolution numérique »

La révolution industrielle est l’ère du remplacement de la force humaine et animale par la force des machines. Un grand nombre de métiers manuels sont attaqués, les manufactures sont remplacées par les usines, par l’industrie. Les effets, sur une centaine d’années, du bouleversement des méthodes de production sont immenses : exode rural, paupérisation d’un grand nombre de professions manuelles.

La révolution numérique est l’ère du remplacement de l’intelligence humaine par celle des machines pensantes que sont devenus les ordinateurs. Elle est tout juste naissante, puisqu’elle n’a qu’une petite dizaine d’années. Elle va bouleverser, peut être paupériser non seulement un grand nombre de professions réputées “à faible qualification” (taxis, caissières…) mais elle va aussi attaquer presque toutes les professions intellectuelles : journalistes, médecins, avocats – ces métiers sont peut être en train de disparaître.

Selon Marx, l’organisation de la société repose sur la spécialisation, qui entraîne l’asservissement de ceux qui exécutent à ceux qui contrôlent et coordonnent. Il est à craindre que tous ceux qui ne maîtrisent pas la technologie numérique soient asservis à ceux qui développent et conçoivent les technologies numériques (les programmeurs tels que Facebook, Google, etc). J’emploie le terme “maîtriser” non pas au sens de “se servir de la technologie” (tout le monde sait faire ceci et le savoir-faire des programmeurs consiste justement à rendre cette tâche “enfantine” au mauvais sens du terme, celui de la domination de l’enfant par un adulte); j’emploie le terme maîtriser au sens de “comprendre, saisir les principes fondateurs du fonctionnement” car ce sont les seuls qui permettent de se libérer de l’emprise technologique, de ne pas être asservi au programmeur.

Robot ramasseurOr pour des raisons sur lesquelles je reviendrai, on ne peut comprendre “les principes du fonctionnement” sans toucher à l’informatique et à la programmation. Notre cours est un cours profondément pratique et même technique – on y programme tout le temps – mais son objectif est un objectif d’émancipation et de culture générale.

Ma femme, qui me regarde écrire, me demande aussi de préciser qu’il est super “fun”, qu’on ne s’y ennuie pas, que tout ça, grâce aux petits robots que nous utilisons pour chaque exemple est très ludique. Oui, c’est vrai et j’y reviendrai ! Mais nos objectifs sont très élevés.

 

 

A qui donc s’adresse notre cursus ?

Il s’adresse à tous ceux qui n’ont pas eu de formation informatique digne de ce nom (les adultes de plus de 30 ans sont à 95% concernés). Les avocats, les experts-comptables, les médecins sont visés. Mais aussi les professeurs non informaticiens, les hommes politiques ( cette catégorie me paraît très importante), les cadres dirigeants (autre catégorie importante) et ceux qui, n’ayant aucun diplôme, n’ont évidemment aucune formation informatique (et d’après ce que nous constatons dans nos “pilotes”, ils comprennent aussi vite que les cadres dirigeants, je ne sais pas si c’est une bonne ou une mauvais chose).

Les questions clés

“Comment dois-je transformer mon entreprise, mon pays ?” (Homme politique, cadre dirigeant)

“ Dois-je investir et pour quoi ?” (Entrepreneur)

“ Comment mon métier va-t-il être transformé ?” (Avocat, médecin)

“ Je suis autodidacte. Comment comprendre la révolution numérique ?” (Parcours “2ème chance”)

A toutes ces questions, nous apportons non pas des réponses toutes faites mais un éclairage, celui de la culture générale, qui permet de commencer à y réfléchir de façon autorisée, sur une base de connaissances réelles. L’ingénieur qui comprend la thermodynamique et la physique est mieux placé pour agir dans la révolution industrielle que l’ouvrier, qui la subit. Il est aussi plus libre.  Celui qui comprend la révolution numérique par les principes est mieux placé que celui qui passe sa journée à taper sur son clavier, que celui-ci prenne la forme d’une caisse de supermarché, d’un jeu vidéo ou de Facebook.

 

The post Sortie de la 1ère année de notre cursus informatique Python (pour adultes non informaticiens) appeared first on Speechi.

Sortie de la 1ère année de notre cursus informatique Python (pour adultes non informaticiens)

La 1ère année de notre cursus informatique pour adultes vient de sortir. C’est un travail unique au monde car c’est…

27